Pryce Taylor 3-0 après le passage du basket à la boxe

Le poids lourd de Brooklyn Pryce Taylor (3-0, 2 KO) est passé avec succès du basket-ball à la boxe. L'espoir de 27 ans est en train de devenir un boxeur invaincu.

Taylor a déclaré qu'il avait amené ses jambes des courts sur le ring. Il a dunké une balle pour la première fois quand il était en huitième année, quatre pouces de moins que Taylor, qui mesure 6' 4″ aujourd'hui. Pryce admet qu'il lui manque le basket-ball, mais note rapidement qu'il pourrait toujours jouer, pas nécessairement dans une équipe, car il n'est plus en forme pour le basket-ball. « Je suis en forme pour la boxe », a-t-il déclaré fièrement.

Boxeur amateur américain décoré, mis en valeur par ses deux titres de champion des Golden Gloves de New York, Taylor a également été quatre fois finaliste aux championnats nationaux des États-Unis, dont un derrière Joshua Edwards, qui s'est qualifié pour représenter les super-lourds de l'équipe américaine. aux Jeux olympiques de 2024 à Paris.

L'année dernière, Taylor a remporté sept victoires en combattant pour New York dans la Team Combat League (TCL), qui est une compétition par équipe en un tour. Techniquement parlant, les victoires ne font pas partie de son palmarès en boxe professionnelle. Taylor a bénéficié de cette expérience et participera également à la compétition cette saison.

Taylor a joué au basket-ball pendant une saison au Corning Community College, dans le nord de l'État de New York. « J'ai arrêté de jouer au basket il y a six ans », a déclaré Taylor. « J'ai eu 60 combats (amateurs, pros et TCL) et je crois que les meilleurs boxeurs y arrivent avec une expérience du sparring. J'ai donc acquis beaucoup d'expérience. J’ai de bonnes compétences et je sais ce que je dois faire sur le ring.

« Mon état d'esprit est de faire ce que les autres boxeurs ne font pas. Tous les boxeurs apprennent les bases, mais tout ce qu'ils veulent lancer, je le lance déjà moi-même, et je sais le contrer. Tout ce qu'ils lancent, je suis capable de le défendre.

Taylor a été placé sur la voie rapide par son manager, l'avocat Keith Sullivan, basé à New York, qui a découvert qu'il n'était pas facile de trouver des adversaires appropriés pour Taylor, qui, en raison de sa taille, de son pedigree amateur et de sa participation au TCL, est beaucoup plus avancé que ses trois combats professionnels ne peuvent l’indiquer.

Une autre partie inestimable du développement de Taylor consiste à affronter des poids lourds établis tels que Jarrell « Big Baby » Miller, Otto Wallin, Vladyslav Sirenko et Brandon Glanton pour ne citer que quelques-uns des plus notables.

Taylor a fait ses débuts professionnels en décembre dernier, arrêtant Mike Diorio au premier tour, suivi le 27 janvier avec exactement le même résultat contre Gabriel Aguilar Costa. Lors de sa plus récente action en mars, Taylor a parcouru la distance pour la première fois en tant que professionnel, réalisant un jeu blanc en quatre rounds pour une décision unanime contre Antonio Torres (4-1), 40-36 à trois reprises.

(De gauche à droite) – L’entraîneur en chef Benny Roman, Pryce Taylor et le manager Keith Sullivan (photo fournie par Sullivan Management)

Lors de son dernier combat, tenu au Sony Hall, Taylor est sorti sur le ring et a ensuite défilé autour du ring avec un drapeau irlandais drapé autour de ses énormes épaules (voir photo ci-dessus).

« Keith (Sullivan) savait qu'il y aurait beaucoup de fans irlandais là-bas pour regarder un combattant irlandais (Emmet Brennan) se battre après moi », a expliqué Taylor. «Il a pensé que c'était un bon moyen d'impliquer la grande foule irlandaise, alors il m'a drapé du drapeau tricolore irlandais. Il avait raison, les Irlandais présents ont vraiment adoré et j’ai gagné encore plus de fans.

La défaite au basket-ball est le gain de la boxe ; Pryce Taylor est une perspective légitime avec un énorme potentiel.

En plus de gérer Pryce Taylor, Keith Sullivan, ancien commissaire adjoint de la Commission des sports de l'État de New York et avocat de longue date en boxe, gère également la championne du monde IBF des poids coq Miyo Yoshida (17-4, 0 KO) et l'espoir des poids moyens du Bronx Nisa Rodriguez ( 1-0), en plus de co-diriger le concurrent poids welter n°12 de la World Boxing Association (WBA) Paddy « The Real Deal » Donovan (13-0, 10 KO), le champion continental WBA en titre de Limerick, en Irlande. Sullivan co-gère Donovan avec l'ancien champion du monde des poids moyens Andy Lee.