Ryan Rozicki fait pression pour que Noel Mikaelyan tire après TKO1

Three Lions Promotions a présenté le cruiserweight classé n°1 WBC Ryan « The Bruiser » Rozicki (20-1, 19 KO) a affronté le n°8 Olanrewaju « God’s Power » Durodola (43-10, 40 KO) dans un éliminateur WBC samedi soir à le stade Emera Center à Sydney, Nouvelle-Écosse, Canada.

Rozicki a marqué un TKO au premier tour en secouant l’ancien challenger pour le titre mondial Durodola et a déclenché un barrage de coups de poing qui a provoqué un arrêt rapide de l’arbitre.

Le temps était de 1h47. Rozicki est désormais le challenger officiel obligatoire pour affronter le nouveau champion du monde WBC cruiserweight Noel Mikaelyan.

Suite à sa victoire, Ryan Rozicki a déclaré dans une interview d’après-match.

«C’était un honneur de partager la bague avec Durodola mais c’est mon tour et Noel est le suivant. Après cela, je veux Smith (Champion WBO Chris Billiam-Smith, Jai (Champion IBF Jai Opetaia) et Arsen (Champion WBA Arsen Goulamirian). Je veux unifier les ceintures, je serai le visage de la division cruiserweight.

« Je suis le Jack Dempsey des temps modernes, tout le monde a ses convictions, la mienne est qu’il est mon dieu de la boxe, il me pousse comme il l’a fait dans ce combat, je serai le champion du monde. » » A poursuivi Rozicki.

Le promoteur de Rozicki, Daniel Otter, a révélé une date potentielle en tête pour le combat obligatoire.

«Nous sommes en pourparlers avec Don King Promotions depuis un certain temps maintenant au sujet de ce combat précis avec leur boxeur Mikaelyan et nous pensons qu’un week-end du 4 juillet serait le meilleur. Il y a plus d’un siècle, l’idole de Rozicki, Jack Dempsey, a présenté l’un des passages à tabac les plus célèbres de l’histoire de la boxe ainsi que de nombreux autres combats mémorables et étant l’un des week-ends sportifs les plus importants aux États-Unis, cela pourrait tout simplement avoir du sens. » Déclara Loutre.

Dans le co-long métrage, le champion canadien des super-moyens John Michael Bianco a battu Bryam Galvez dans une décision unanime en six rounds.
Bianco a blanchi le Mexicain voyageur, 56-50 sur les trois tableaux de bord des juges grâce à une performance de maître.

Pendant ce temps, en undercard, le super poids plume Pedro Bernal a enregistré ses douze victoires contre Mario Victorino Vera par KO au troisième tour.

Les poids moyens canadiens Brett Beaton et Kenny Chery se sont battus pendant huit rounds, Beaton obtenant un KO tardif au tour final et un affrontement dans la division féminine des super-welters entre la Mexicaine Diana Tapia battant la Canadienne Jennifer Williams sur 6 rounds avec une décision unanime bien méritée.

Le combat d’ouverture a vu l’ancien double olympien algérien Reda Benbaziz s’imposer par décision unanime lors d’un match revanche contre le Mexicain Ramiro Garcia Lopez. Le combat précédent du couple a été jugé nul en raison d’un coup de tête accidentel en juin de cette année.