Oscar De La Hoya rejette la menace partagée de Ryan Garcia

Oscar De La Hoya est catégorique : il fera la promotion des combats de Ryan Garcia dans un avenir prévisible malgré une querelle publique.

Le patron du Golden Boy a dû faire face à de nombreuses questions des médias et à des questions de la part de son propre combattant alors que Garcia a finalement vaincu Oscar Duarte.

Réfléchissant aux spéculations selon lesquelles Garcia pourrait quitter Golden Boy avant son prochain combat, De La Hoya était vigilant quant à la menace potentielle d’une scission.

Oscar De La Hoya sur Ryan Garcia

«En tant que promoteur pour de nombreuses années à venir, nous allons le découvrir et élaborer un plan. Ensuite, nous retournerons à la planche à dessin. Je suis fier de lui », a déclaré De La Hoya à Fight Hype.

Sur quelles cibles sont sur la table après que Garcia ait appelé Rolly Romero, il a ajouté : « Je ne sais pas [what’s next]. Je n’y ai même pas pensé. Il va falloir retourner à la planche à dessin.

« Nous avons Ohara Davies, qui est juste là, numéro un pour le titre mondial [held by Romero]. Ce combat aura lieu à une date ultérieure.

« Nous avons eu quelques problèmes avec le visa, mais nous veillerons à le remettre sur les rails. Je pense que Rolly a beaucoup à offrir au sport de la boxe.

« C’est un personnage divertissant, et il doit y aller et s’entraîner dur. Espérons qu’il aura correctement la tête sur les épaules et qu’il pourra sortir et divertir les fans.

Rolly Romero

De La Hoya a ensuite exclu que Romero affronte Garcia lorsqu’on lui a demandé s’ils pouvaient se battre.

« Je ne pense pas. Je pense qu’il y a d’autres gars contre qui Ryan se bat. À 140, il est empilé. Je pense que pour Ryan, il n’y a pas de limites. »

S’adressant également à Fight Hub, Romero a également retiré Garcia de la table.

«Je ne pense pas qu’il le mérite. Il ne mérite pas de partager une bague avec moi… Honnêtement, je ne veux même plus peser 140 livres.

«Je veux aller à 147 livres. Il y a beaucoup de grands noms à 147 livres, c’est ce que je veux.

Le grand sujet de discussion de la semaine a été l’état mental de Garica. C’est quelque chose que De La Hoya lui-même a remis en question à plusieurs reprises.

De plus, poursuivant l’interview, l’ancienne star du PPV a déclaré : « En tant qu’ami, en tant que personne, en tant que promoteur, parfois je pense que ce n’est pas ce qui se passe.

« Pourquoi est-ce qu’on se défend ? Je ne comprends pas. C’est peut-être à cause des nerfs ? Mais il a dit lui-même les problèmes qu’il rencontrait, donc je suis simplement inquiet.

« Je devrais donc simplement me concentrer sur son combat, sur son entraînement et faire le travail à accomplir. »